Résolution adoptée par le Conseil des droits de l’homme - Droits de l’enfant (A/HRC/RES/19/37)

A/HRC/RES/19/37
19/04/2012

Droit d’être à l’abri de la violence

24. Encourage les États à mettre en œuvre les recommandations contenues dans l’étude des Nations Unies sur la violence à l’encontre des enfants en s’appuyant sur le processus de suivi effectué sous l’impulsion de la Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence à l’encontre des enfants, en les engageant à accorder la priorité à la prévention afin de parer aux graves conséquences et aux incidences à long terme de toutes les formes de violence perpétrées contre les enfants dans le monde entier, à la maison et dans la famille, à l’école et dans les autres structures éducatives, dans les systèmes de prise en charge et le système judiciaire, sur le lieu de travail et dans les communautés;

25. Prend acte avec satisfaction du renforcement des partenariats réalisé sous l’impulsion de la Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence à l’encontre des enfants, en concertation avec les gouvernements nationaux, les institutions des Nations Unies, les organisations régionales, les organes et mécanismes de protection des droits de l’homme et les représentants de la société civile, et avec la participation des enfants;

26. Engage tous les États et invite les organismes et institutions des Nations Unies, les organisations régionales et la société civile, y compris les organisations non gouvernementales, à coopérer avec la Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence à l’encontre des enfants en vue de promouvoir plus avant la mise en œuvre des recommandations formulées dans l’étude des Nations Unies sur la violence à l’encontre des enfants et les invite à lui apporter leur soutien, notamment un soutien financier suffisant et prévisible, afin qu’elle puisse continuer de s’acquitter efficacement et en toute indépendance de son mandat tel qu’il est énoncé dans la résolution 62/141 de l’Assemblée générale en date u 18 décembre 2007, et invite le secteur privé à fournir des contributions volontaires à cette fin;